FAQ

Quelques réponses aux questions qui nous sont les plus fréquemment posées

Qui prend les photos au Studio LaGuarda France ? Est-ce que je peux tomber sur un stagiaire ou un photographe qui possède un style différent de ce que je vois sur le site ou sur la page ?

Eric LaGuarda est le seul photographe à travailler pour le studio. La ligne artistique, les thèmes et leur traitement sont entièrement sous sa responsabilité.

Je n’ai jamais fait de photos, ou juste une ou deux séances. Est-ce que ca pose problème ? Si non, est-ce qu’on m’aidera pour la préparation et les poses ?

Eric LaGuarda a l’habitude de travailler avec des modèles qui n’ont pas ou peu d’expérience. De plus, l’assistante du studio (Allusyah) est aussi modèle. Nous conseillons et aidons les modèles débutantes à se préparer, à poser et à gérer une séance photo. Le plus souvent d’ailleurs, une séance test est organisée pour ce faire.

C’est pour cela que l’expérience n’est pas pour nous un critère discriminant lorsque l’on recherche de nouvelles collaborations. Nous préférons travailler avec des modèles motivées.

Je suis petite, un peu forte, pas parfaite, j’ai plus de 30 ans, etc, etc (rayer les mentions inutiles)… Quels sont les critères physiques qu’il faut avoir pour espérer travailler avec vous?

Le Studio LaGuarda France ne travaille pas avec des mannequins d’agence. La plupart des modèles n’ont pas le « format » mannequin et très franchement, cela ne nous pose aucun problème. Les photos du studio tiennent largement la route, sans que les modèles ne soient formatées.

Etudiantes, salariées, sans travail, célibataires, mariées, mères de famille, grandes, petites, fortes, très minces, blondes, brunes, rousses, blacks, blanches, asiatiques… tout ce qui nous importe, c’est votre personnalité et votre détermination.

Les photos se déroulent où ?

Généralement, surtout pour les modèles débutantes, la première séance a lieu au studio. Par la suite, les séances peuvent se dérouler au studio, mais aussi chez des partenaires professionnels ou des particuliers, selon les thèmes abordés.

J’ai des enfants, un job prenant, des contraintes diverses… Ca va poser un problème pour travailler avec vous ?

Fondamentalement, non. Le Studio LaGuarda France travaille en journée, le soir, les week-ends et jours fériés. Nous avons simplement besoin de connaître votre planning de disponibilités pour pouvoir vous proposer des dates et horaires compatibles.

Je peux venir après le boulot ? Ou j’ai un créneau de 2h disponible dans l’après-midi…

Si vous travaillez toute la journée, ne considérez pas votre soirée comme un créneau possible. Vous arriverez stressée et fatiguée à la séance, et cela se verra sur les photos.

Si vous disposez d’un créneau limité, considérez qu’en-dessous de 3 heures, cela sera insuffisant pour une séance simple, et qu’en-dessous de 4-5 heures, ce sera insuffisant pour une séance plus travaillée.

J’ai l’habitude de partir avec les photos brutes, d’avoir des tirages, de recevoir un petit billet…

Malheureusement pour vous, le Studio LaGuarda France a une ligne directrice simple. Nous ne donnons jamais, quelque soient les motifs invoqués, les photos brutes. Nous ne donnons jamais de tirages. Pour les travaux ne faisant pas l’objet de commande externe, nous ne rémunérons jamais les modèles, officiellement ou au black.

Les pratiques du monde amateur sont ce qu’elles sont, celles de certains professionnels également, toujours est-il que :

  • ne sortent du studio que des photos traitées et signées par Eric LaGuarda,
  • les pratiques de remise de tirage, de défraiement ou de « petit billet » sont susceptibles de condamnations civiles (sauf bien sur si la modèle est déclarée et le photographe disposé à rémunérer), car considérées comme du travail dissimulé.

Mais les photographes nous doivent les photos pourtant…

Non. Dans la mesure où la modèle ne rémunère pas le Studio LaGuarda France pour sa séance, le studio n’est pas obligé de donner les photos brutes. Cela figure noir sur blanc sur nos contrats.

On est vraiment obligée de faire de la lingerie ou de se déshabiller pour travailler avec vous ?

Regardez-bien notre production artistique. Les photos et les thèmes sont souvent sexy ou dénudés, et destinés à êtres publiés (sites internet, magazines, expositions, calendriers…). Nous cherchons donc des modèles qui soient OK avec cela.

Bien sur, vous trouverez chez nous des photos avec des modèles habillées. Vous comprendrez aisément que nous prenons sur ces projets en priorité les filles ayant déjà fait du sexy ou déshabillé avec nous. Donc, si vous ne vous sentez pas en mesure de le faire sans avoir à le regretter immédiatement après, ne le faites pas.

 Et si je change d’avis après avoir fait les photos, vous acceptez de les détruire ?

Non. Nous vous informons au préalable sur la nature des photos, la nature des contrats, et les conséquences de la diffusion de photos sexy sur internet.

Mais, une fois que vous avez signé le contrat et fait la séance, il est trop tard pour changer d’avis. Cet investissement, nous le récupérons (comme la modèle le récupère également) en valorisant les images qui en sortiront. Ces images font alors partie de notre book et peuvent participer à des expositions, publications, promotions du studio.

… même si j’insiste vraiment beaucoup ?

Menaces, accusations mensongères ou pleurs éperdus n’y feront rien. Nous sommes très bien défendus, d’autant plus que nous respectons la loi à la lettre.

Si vraiment vous souhaitez détruire ou récupérer vos clichés, nous pouvons éventuellement (selon les enjeux et les partenaires concernés) vous céder les droits au prix réel de la séance. Cela représente la somme des heures travaillées + immobilisation matériel + frais spécifiques engagés + dédommagement partenaire éventuel, auxquels s’ajoute la TVA (que nous payons à l’Etat chaque fois que nous facturons une prestation). Lex clichés ainsi récupérés ne pourront cependant être ni diffusés, ni commercialisés. Nous n’avons ni vocation, ni volonté d’être de simples tireurs de clichés.

Euh, je vois que certaines séances, pourtant plus récentes que la mienne, sont  traitées avant. C’est normal ?

Oui. Tous les travaux rémunérés, ou avec enjeux forts (image du studio, partenariat), sont prioritaires. Nous aimerions être des artistes totalement désintéressés et purs de tout péché véniel. Mais voilà, le Studio LaGuarda France n’est pas assez riche pour cela. L’argent gagné nous permet d’investir dans du matériel photo, de remplir le réservoir de la voiture, de payer nos charges, entre autres. La priorité est donc donnée à notre survie.

Vous prêtez des tenues, de la lingerie, des chaussures ?

Non. Cela peut arriver de façon occasionnelle sur des collaborations avec des boutiques ou des créateurs, mais cela reste rare et réservé en priorité à nos modèles régulières. Nous possédons quelques tenues (extrêmement sexy) pour la cohérence de certaines séries, mais cela ne va pas plus loin. Si vous n’avez aucune tenue, lingerie ou paire de chaussure décentes, et si vous ne souhaitez faire autre chose que du nu, alors il vous faudra investir un minimum.

Je veux bien faire des photos et les voir diffuser, mais j’ai ma famille / mes amis / mes collègues sur les réseaux sociaux…

Les réseaux sociaux peuvent parfois s’avérer de sacrés brasseurs de problèmes en tous genres.

La 1° solution consiste à se créer un pseudo et un profil indépendants, sur lesquels la modèle peut publier des photos et être identifiée.

Le studio n’a pas d’intérêt particulier à publier toutes ses photos sur les réseaux sociaux. Même s’ils constituent une vitrine intéressante, ils ne sont pas la principale plate-forme de promotion du Studio LaGuarda France auprès de ses clients et du monde de la photographie professionnelle. Il est donc possible sur nos contrats d’exclure la diffusion sur les réseaux sociaux.

 

 

UA-74771524-1